Salah Stétié et la poésie de l’image