De nombreuses zones rurales du littoral méditerranéen sont soumises à une forte pression anthropique due à l’agriculture intensive, à des usages résidentiels, industriels ou touristiques. Le présent travail traite de la récupération des zones dunaires du golfe de Gela, en Sicile méridionale, et est basé sur l’aménagement du paysage. Il tente ainsi de donner au paysage un rôle actif dans la planification, plutôt que de le reléguer à celui de récepteur passif de dommages considérés comme inévitables. La méthode proposée, basée sur la lecture, l’évaluation et l’interprétation de la dynamique du paysage, ainsi que sur le projet de paysage en tant qu’outil d’aménagement du territoire compatible avec les besoins de conservation de la nature, a été testée dans le cadre du projet LIFE 11- Leopoldia, financé par l'Union Européenne. La méthode utilisée, tout en interprétant le développement durable comme une affirmation du droit des peuples à la qualité de vie en tout lieu, doit faire face à la difficulté de mobiliser les habitants aux valeurs du développement durable et à l’absence des politiques publiques.

Many rural areas of the Mediterranean coast are under strong anthropogenic pressure due to intensive agriculture, residential, industrial or touristic uses. This work deals with the recovery of dunal areas of the Gulf of Gela in Southern Sicily, based on landscaping, attempting to raise the landscape an active role in planning, rather than relegate it to that passive receiver of damage considered inevitable. The proposed method, based on characterization and evaluation of the landscape and on the landscape project as a tool for land use planning compatible with the needs of nature conservation, was tested in the LIFE 11-Leopoldia project, funded by the European Union. The method used, while interpreting sustainable development as an affirmation of the right of peoples to the quality of life of all places, faces the difficulty of mobilizing people to the values ​​of sustainable development and the absence of public policies.

La gestion du paysage serricole sicilien à l’épreuve de la participation

TOMASELLI, Giovanna Maria Pina
2015

Abstract

De nombreuses zones rurales du littoral méditerranéen sont soumises à une forte pression anthropique due à l’agriculture intensive, à des usages résidentiels, industriels ou touristiques. Le présent travail traite de la récupération des zones dunaires du golfe de Gela, en Sicile méridionale, et est basé sur l’aménagement du paysage. Il tente ainsi de donner au paysage un rôle actif dans la planification, plutôt que de le reléguer à celui de récepteur passif de dommages considérés comme inévitables. La méthode proposée, basée sur la lecture, l’évaluation et l’interprétation de la dynamique du paysage, ainsi que sur le projet de paysage en tant qu’outil d’aménagement du territoire compatible avec les besoins de conservation de la nature, a été testée dans le cadre du projet LIFE 11- Leopoldia, financé par l'Union Européenne. La méthode utilisée, tout en interprétant le développement durable comme une affirmation du droit des peuples à la qualité de vie en tout lieu, doit faire face à la difficulté de mobiliser les habitants aux valeurs du développement durable et à l’absence des politiques publiques.
biodiversité; territoires ruraux; agriculture; participation; réseau Natura 2000; Sicile; biodiversity,, , , , ; rural areas; Natura 2000; network; Sicily
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/20.500.11769/19153
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus 1
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact