L’autofabulation érotique chez Pierre Klossowski. Réinvestir le corps de Roberte