Traitement des lésions osseuses parodontales parun dérivé de matrice amélaire: deuxième temps chirurgical après une période d'observation d'au moins cinq ans

Gaetano Isola;
2019

L’objectif de cette étude est d’évaluer la guérison d’une lésion parodontale intra-osseuse traitée à l’aide d’un dérivé de la matrice de l’émail (DME), à cinq ans de suivi. Six patients présentant au minimum sept lésions intra-osseuses ont été inclus dans l’étude. Le traitement avec DME a permis un gain d’attache de 4,3 mm +/– 2,44 mm, une réduction de la profondeur de poche de 4,7 mm +/– 2,1 mm, et à une augmentation des récessions gingivales d’en moyenne à 7 mm +/– 1,8 mm. Les mesures eff ectuées lors du second temps chirurgical ont montré une cicatrisation complète du défaut osseux dans cinq cas et un défaut osseux résiduel dans deux cas. Cette étude indique que le traitement par DME fournit de bons résultats cliniques, fi ables à cinq ans.
régénération parodontale, dérivé de matrice amélaire, défaut intra-osseux
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/20.500.11769/372301
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact